Ascendant Capricorne

teaser background image
Ascendant Capricorne
HistoiresAscendant Capricorne

Observation de la faune sauvage

Le groupe est concentré et scrute à travers les jumelles la paroi abrupte de la crête du Niederhorn. L’objet de toutes ses attentions: bouquetins et chamois.

Le bouquetin est confortablement couché sur le chemin de randonnée et semble apprécier le panorama alpin.

Il faut dire que sur le Niederhorn, les bouquetins et les chamois sont tout sauf farouches. En partant avec le spécialiste de la faune sauvage Urs Grossniklaus, les amis des animaux, équipés de jumelles et d’un appareil photo, seront sûrs de s’approcher au plus près des habitants des Alpes.
Vue sur Wetterhorn, Schreckhorn, Finsteraarhorn, l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.
Vue sur Wetterhorn, Schreckhorn, Finsteraarhorn, l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

Le cadre est spectaculaire: à droite, vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau, à gauche, une paroi abrupte qui plonge à pic dans la vallée de Justis. C’est sur cette même paroi que les bouquetins aiment trouver refuge.
À chaque pas une photo.
À chaque pas une photo.
Urs Grossniklaus, spécialiste de la faune.
Urs Grossniklaus, spécialiste de la faune.

Pour le plus grand plaisir des observateurs de la faune, les animaux se promènent aussi sur la crête. «Ici, on ne chasse pas les bouquetins», explique Urs Grossniklaus, spécialiste de la faune. «Ils n’ont donc aucune raison de se méfier de l’homme.» Grâce aux visites avec guide proposées par l’entreprise de transport locale, il est possible d’approcher à quelques mètres des animaux.

Depuis plus de dix ans, Urs Grossniklaus emmène les visiteurs observer la faune du Niederhorn.

Pas de mixité chez les bouquetins

Originaire de la région, ce passionné de photo animalière connaît parfaitement les bouquetins, leurs endroits de prédilection et leurs petites habitudes. «Mâles et femelles vivent à part», nous explique-t-il pendant une pause sur le Burgfeldstand. «Les mères se regroupent pour élever leurs petits. Ceux-ci atteignent leur maturité sexuelle à deux ou trois ans: les mâles s’en vont alors pour vivre en petits groupes de célibataires. Les plus vieux terminent souvent leurs jours en solitaires.»

Le bouquetin mâle se reconnaît à ses grandes cornes. Urs montre la différence à son groupe: «Les femelles ont des cornes assez courtes et pratiquement droites. Celles des mâles sont plus courbées et peuvent atteindre un mètre. Elles leur servent à se battre et à défendre leur rang au sein de la harde.»

Capra ibex – Bouquetin

Le bouquetin se rencontre jusqu’à 3500 m. Il aime monter. Et descendre. Puis remonter ! En été, il broute l’herbe des prairies alpines mais retourne passer la nuit en altitude.

  • Habitat : au-dessus de la limite de la forêt dans les Alpes
  • Taille : 115-170 cm (tête-tronc)
  • Poids : 35 – 150 kg
  • Durée de vie : > 20 ans

Nouvelle pause peu avant le Gemmenalphorn: un grand troupeau d’étagnes avec leurs petits approche du chemin. Les visiteurs avancent à tout petits pas. Les animaux continuent de brouter sans se laisser distraire, ni par les regards insistants, ni par les appareils-photo qu’on dégaine.

Un petit délit, mais qui fait aujourd’hui le bonheur des chasseurs d’images, qui rentreront chez eux avec le plein de photos.

Une image qui va de soi dans le paysage alpin

Et pourtant... Au début du XIX siècle, l’espèce avait disparu des Alpes suisses, victime du gout des hommes pour sa viande et ses prétendues vertus thérapeutiques.

«Ces bouquetins sont en fait italiens», sourit Urs. «Ils viennent du Val d’Aoste, d’où ils ont été importés en contrebande il y a une centaine d’années, alors qu’ils étaient protégés par le roi d’Italie.»

Nos partenaires

Promotion économique du canton de Berne
SkyWork Airlines
Swiss Travel System
Suisse Mobile
Grand Tour of Switzerland
Thoemus
Emil Frey SA, Autocenter Berne
GoSnow.ch
Hotellerie Bern+ Mittelland
Hotelier-Verein Berner Oberland
Emmental AOP