La piste de course la plus canon – « Lauberhorny »

teaser background image
La piste de course la plus canon – « Lauberhorny »
HistoiresLa piste de course la plus canon – « Lauberhorny »

Un risque que tout le monde n'est pas prêt à prendre

Certes, la descente du Lauberhorn impressionne. Mais elle n’en est pas moins ouverte à tous. « Une fois arrivé en bas, vous n’êtes plus tout à fait le même », explique celui qui l’entoure de tous ses soins depuis 32 ans.

Juste avant le signal, les blagues fusent

La descente diabolique commence… Puis le bip retentit, le clic de l’appareil photo se fait entendre et, malgré la décharge d’adrénaline, on s’élance sans broncher. Se retrouver ici, au départ de la plus longue descente de coupe du monde, légende parmi les légendes, est déjà une raison suffisante d’avoir des palpitations.
Au Hundschopf, le courage et le respect, la volonté de prendre des risques et la tactique, la technique de saut et la sélection des lignes sont séparés.
Au Hundschopf, le courage et le respect, la volonté de prendre des risques et la tactique, la technique de saut et la sélection des lignes sont séparés.

20 minutes au parfum d’éternité

Une piste qui part du sommet et aboutit au village, ce n’est pas si fréquent. Ses 4480 mètres, les pros en viennent à bout en moins de trois minutes. Hors compétitions, les bons skieurs ont quant à eux besoin de vingt bonnes minutes. « Il faut dire qu’ils y pratiquent une forme de slalom géant sur un parcours facilité », relativise Fritz Brawand. S’occupant de la préparation des pistes de la région de la Jungfrau depuis 32 ans, il est bien placé pour le savoir.

« Il faut dire qu’ils y pratiquent une forme de slalom géant sur un parcours facilité » Fritz Brawand
Responsable technique
Wengernalp avec vue sur le Hundschopf, la Minschkante, le Canadian Corner et l’Alpweg.
Wengernalp avec vue sur le Hundschopf, la Minschkante, le Canadian Corner et l’Alpweg.

Tout un art déployé sur la montagne

Fritz Brawand est l’un de ces personnages que rien au monde ne peut déstabiliser, pas même les courses du Lauberhorn. Dix jours avant la compétition mondiale, la piste est fermée au public et, aux côtés des responsables du CO Lauberhorn, son équipe travaille d’arrache-pied pour peaufiner les passages clés tels que le Russisprung, le Silberhornsprung et le Hundschopf. « C’est un travail que nous accomplissons avec respect, et dont nous sommes fiers », déclare-t-il. Il est vrai que le spectacle est toujours suivi par plusieurs millions de téléspectateurs, sans doute nombreux à espérer pouvoir effectuer un jour cette descente mythique au cœur des somptueux paysages dessinés par l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.
De la technique et de l’audace.
De la technique et de l’audace.

« Il faut dire qu’ils y pratiquent une forme de slalom géant sur un parcours facilité » Fritz Brawand
Responsable technique
4480m: Le trajet du Lauberhorn est la plus longue de toutes les descentes.
4480m: Le trajet du Lauberhorn est la plus longue de toutes les descentes.
Le chemin est le but
Le chemin est le but

Sur les traces du mythe du Lauberhorn

La descente du Lauberhorn est tout à fait abordable, en solo ou avec un moniteur. Elle est d’ailleurs incluse dans le forfait de ski, avec en prime une photo-souvenir prise au point de départ. Néanmoins, même aménagé, le parcours exige de la technique, de l’audace et une bonne condition physique, surtout sur la pente raide et dans l’étroit couloir. « En observant les skieurs à l’arrivée, on voit bien qu’ils ont vécu un moment fort. La plupart sont comme transformés », confie Fritz Brawand. Et sans doute est-il content de savoir que lui et son équipe y sont pour quelque chose.

lauberhorn.ch
Descente du Lauberhorn 2019

Nos partenaires

Promotion économique du canton de Berne
Swiss Travel System
Suisse Mobile
Grand Tour of Switzerland
Thoemus
Emil Frey SA, Autocenter Berne
GoSnow.ch
Hotellerie Bern+ Mittelland
Hotelier-Verein Berner Oberland
Emmental AOP